fbpx

Si tu souhaites enfin te lancer dans l’aventure, j’ai rédigé deux articles qui t’aideront : “Se mettre à son compte” et “Se lancer en Freelance

Tu le sais peut-être (ou pas) mais 2019 a été pour moi l’année de la prestation de service.

J’ai proposé pas mal d’offres, les unes plus différentes que les autres.

Certaines ont marché, d’autres pas du tout.

Ceci dit, malgré mon chiffre d’affaires en hausse en 2019, je compte bel et bien modifier de fond en comble ma manière de proposer mes services.

Je vais t’expliquer pourquoi.

La prospection

S’il y a bien une chose vraiment indispensable en tant que Freelance, c’est la prospection.

Car effectivement, lorsque l’on se lance en tant qu’indépendant, notre objectif est de générer de la money en proposant nos services.

Pas de clients, pas de money. Pas de money, pas de Tesla.

Quoi qu’il en soit, la prospection est rarement une partie de plaisir. D’autant plus si tu es quelqu’un d’introverti.

Car cela implique d’approcher des gens uniquement dans l’objectif de vendre quelque chose. Même indirectement.

Je sais pas vous, mais moi ça m’a foutu mal à l’aise au début.

Bien qu’actuellement ce ne soit plus un problème pour moi, je ne suis toujours pas 100% à l’aise avec ça.

Trouver une manière d’attirer automatiquement ses clients, c’est l’un de mes principaux objectifs de cette année.

Les prospects fantômes

Ça c’est quelque chose qui m’a pas mal fait perdre de temps en 2019.

Des prospects qui te contactent pour en savoir plus sur tes services, tes compétences et ton portfolio.

Ils finissent par te demander de leur faire un devis.

Tu crées un beau devis, voire une proposition commerciale (j’en parlerai dans un autre article) et le client t’informe que tout est bon pour lui. Qu’il te recontactera très bientôt pour te faire le virement et ainsi commencer la mission.

Sauf que le prospect, pour qui tu as bien dépensé entre 3 et 6 heures en échanges et en création de devis ne revient jamais et ne répond plus à aucun appel.

C’est ce que j’aime appeler des “Prospects Fantômes”.

Des potentiels intéressés qui font mine de vouloir de ton service mais qui au final te font juste perdre du temps. 🙂

Ce sont les aléas du biz, c’est comme ça !

Les mauvais payeurs

Ahhhh les mauvais payeurs !

Sans eux, on dormirait trop bien la nuit et ce n’est évidemment pas envisageable pour le petit freelance qui n’a pas assez de problèmes comme ça !

Trêve de plaisanteries, au final ça m’est arrivé une fois dans l’année et ça s’est finalement arrangé.

Quoi qu’il en soit, je suis assez bien rodé à ce niveau là donc j’aurais eu peu de chance de me faire avoir.

Un conseil : fais toi des CGPS d’enfer !

Un marché très très très très concurrentiel

La création de sites internet WordPress est un marché énorme.

34% des sites internet utilisent WordPress.

Le nombre de Freelance WordPress est donc naturellement élevé.

Bien que j’ai réussi à me faire une certaine clientèle, cela n’a pas été évident du tout, surtout au début.

C’est pour ça qu’il est vraiment très important de te spécialiser dans une thématique dès le début si possible.

Tu gagneras du temps et tu réduira le nombre de concurrents potentiels.

Conclusion

La vie de freelance n’est pas calme et stable du tout. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on démarre. J’ai d’ailleurs rédiger un article disponible ici : se lancer en freelance

Bon en même temps, c’est normal lorsque l’on vient de commencer, mais il faut que tu le saches si tu projettes de te lancer. Tu vas faire face à un certain nombre d’obstacles.

Cela dit, ça ne doit pas te décourager pour autant.

La vie de freelance à ses avantages que lui seul possède. Ça en vaut la chandelle, je peux te l’assurer !

PS : La création de ma page de vente pour mon livre a commencée !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments