fbpx

Ce que les jeux vidéos m’ont appris en Business

Sommaire

Les jeux vidéos m’ont beaucoup appris.

0

Ce n’est un secret pour personne, je suis un fan de jeux-vidéos et notamment des FPS (First Person Shooter) et des jeux de stratégie.

Aujourd’hui je vais te raconter comment certains jeux ont modifié ou m’ont aidé dans ma perception du business en général.

La compétition est primordiale

Ces deux jeux sont extrêmement compétitifs.

C’est pour cette raison que les hardcores competitors (dont je fais partie) adorent ce genre de jeux.

Ces jeux nous poussent sans cesse au maximum dans l’objectif de pulvériser l’adversaire en face.

Et c’est justement grâce à cette compétitivité que l’on devient meilleur. C’est elle qui nous pousse à nous entraîner d’arrache-pied afin d’évoluer et ainsi de pouvoir tout rafler.

Il s’agit de prendre un avantage concurrentiel.

Sans compétition, il n’y a pas de gloire, pas d’améliorations, pas de reconnaissance et pas d’évolution.

Et c’est exactement pareil en business.

Prenons l’exemple de nVidia contre AMD. Deux constructeurs de cartes graphiques prisées par les joueurs.

nVidia a longtemps régné en maitre sur ce marché là, bouffant littéralement les parts de marché d’AMD, les réduisant à 17% de PDM en 2014.

Cette pulvérisation en bonne et due forme a eu pour conséquence une montée des prix de la gamme nVidia par rapport à son concurrent, dépassé en tout point.

La colère est rapidement montée chez les Gamers, qui avaient pour habitude d’acheter leur carte moyenne gamme à 200€ environ et ont vu leur prix flamber au dessus des 300€ d’une génération à l’autre.

J’ai moi même été choqué par cette montée en prix abusive.

Fin 2016, AMD annonce une nouvelle gamme de carte graphique, promettant des performances à la hauteur de la concurrence, pour un prix réduit.

Une fois les cartes graphiques passées sous les mains des testeurs, effectivement : AMD est de retour dans la place (dans le milieu de gamme).

Ça y est, les mecs se sont enfin réveillés et se sont sorti les doigts du cul.

AMD remonte à 30% de PDM en 2019.

Depuis, les deux constructeurs se surpassent génération après génération pour proposer le meilleur produit au meilleur prix. Ce qui implique une évolution perpétuelle des performances et des fonctionnalités proposées et disponibles.

Les gamers eux, ont regagné le pouvoir d’avoir le choix entre deux constructeurs proposant deux produits équivalents et toujours plus performants.

La morale de l’histoire :

La compétition est primordiale, quel que soit le secteur, pour devenir meilleur. Les entreprises deviennent plus performantes, proposent de meilleurs produits et font avancer les recherches.

Sans compétition, il n’est pas possible de réaliser de grandes choses (sauf si tu es pionnier de quelque chose, mais c’est une autre histoire).

L’expertise s’acquiert avec le temps… et surtout l’expérience

CSGO et COH sont deux jeux extrêmement compétitifs et requièrent une grande discipline pour atteindre le somment, ou même ne serait-ce que pour pouvoir s’estimer être bon.

Je totalise près de 1.500 heures sur Counter Strike et près de 1.200 heures sur Company of Heroes.

Pas mal me diras-tu.

Et pourtant, même avec un nombre d’heures jouées aussi important, je ne me classe actuellement que dans les joueurs moyens++.

Il y a deux raison pour cela.

La première est que ce genre de jeu est en perpétuelle évolution (tout comme le business). Il est donc nécessaire d’être en permanence dessus pour ne rien perdre.

La deuxième est qu’à présent, 1.500 heures sur un jeu compétitif qui est sorti il y a 8 ans sont vraiment dérisoires au vu de la scène compétitive. C’est pareil pour le business, si t’es pas à fond dedans, tout le temps, tu deviens obsolète et te fais donc dépasser.

Il est à présent nécessaire d’avoir plusieurs milliers d’heures de jeu pour être bon.

C’est pareil en business. T’arrives pas dans le game en claquette avec un book de 2 prestas en espérant concurrencer l’agence qui possède plus d’une centaine de clients depuis 10 ans.

Tu vas te faire bouffer. Tu n’es pas un expert avec si peu d’expérience.

Pour le devenir, il faut try hard (travailler dur), sans relâche, et se mettre en perpétuelle compétition avec des concurrents de ton calibre voire un peu plus élevé.

C’est comme ça qu’enfin, tu deviendras expert.

La création d’une stratégie et la prise de décision

La création d’une stratégie est primordiale pour remporter une partie tout comme pour dominer son marché.

Cela dit, je ne suis pas de ceux pour qui l’on doit obligatoirement s’y tenir.

Les jeux-vidéos m’ont appris que si quelque chose se passe mal (un poto qui tombe, un char qui pète au mauvais moment), le plan doit être totalement revu et adapté à la situation.

C’est ce qu’on appelle le pivot dans le business.

Et ce pour une raison toute simple :

Le plan ne pourra pas être exécuté avec succès s’il manque un élément en plus d’ignorer l’état actuel du champ de bataille.

En business, il faut savoir pivoter et se corriger si les résultats ne sont pas ceux escomptés. Quitte à changer radicalement de chemin.

J’ai arrêté de compter le nombre de fois où je me suis dit que cette fois-ci, c’était bon, j’ai le bon produit.

Alors qu’en fait pas du tout, c’était de la merde.

J’ai alors pivoté, pour trouver ce qui se rapproche le plus de ce dont les gens ont besoin.

Conclusion

Une chose est sûre, les jeux vidéos m’apportent énormément.

En plus de pouvoir défouler mon hyperactivité dessus, ils me permettent de me rendre compte de certaines choses côté affaires.

J’aurais pu aller beaucoup plus loin dans mes analyses mais il serait alors préférable que j’écrive un livre tant j’ai de choses à dire sur le sujet.

Je ne voulais donc pas t’ennuyer avec du surplus. 😉

Et toi, jouer t’as déjà appris une ou deux leçons de vie ?

0
Écrit par
Adrien Bur
Rejoindre la discussion

1 commentaire

C’est moi !

Adrien Bur

Je parle cru, je te donne des stats et t'aide à mieux te référencer. Je parle beaucoup blogging. J'écris comme je parle. On est là.

Prenez note que

Ce blog est très récent. Pour cette raison, il se peut que quelques bugs subsistent encore. N’hésitez pas à me les faire parvenir en me contactant ici 🙂