Adrien Bur - Éditeur de sites > SEO > Vivre du SEO : les meilleures ressources et formations pour développer ses compétences en référencement naturel

Vivre du SEO : les meilleures ressources et formations pour développer ses compétences en référencement naturel

L’objectif de cet article : vous proposer les meilleures ressources pour développer vos compétences SEO et vous présenter mon parcours, non seulement pour devenir consultant SEO, mais aussi et surtout pour en vivre.

développer ses compétences seo pour devenir consultant

En mai 2021, après avoir échoué au lancement de l’un de mes plus gros projets, je me suis décidé à me remettre en selle en ce qui concerne l’édition de sites. C’est une activité que j’avais totalement mise de côté pour me concentrer au maximum sur ce gros projet. J’avais d’ailleurs vendu la quasi-totalité de mes sites restants (une vingtaine) afin de réunir assez de liquidité pour son démarrage.

Malgré cela, je n’ai pas réussi à faire aboutir le produit (ce n’est que partie remise…).

Mes finances étaient alors critiques. Heureusement, je prévois toujours un pécule de sécurité au cas où les choses tourneraient mal, assez pour tenir 3 mois et pouvoir investir un minimum pour me remettre sur les rails.

Je devais absolument me refaire une santé financière, mais pour être honnête, me relancer dans l’édition de sites comme je l’avais fait en 2020 (année de mes débuts dans le SEO), ce n’était pas du tout envisageable…

En effet, entre les dizaines de sites à gérer, les clients à contenter et la publication de contenus… C’était tout simplement trop pour moi. J’étais en surmenage, à tel point que j’ai dû m’imposer des vacances forcées pendant un mois et demi.

Alors, pour éviter de retomber dans cette spirale, je me suis pris une journée complète pour établir un plan précis de ce qu’allait être le reste de mon année 2021. Avec deux questions principales en tête :

  • Quels seraient mes nouveaux objectifs ?
  • Comment allais-je m’y prendre ? 

J’allais devenir consultant SEO freelance. Mais, en contrepartie, j’acceptais que je n’allais pas générer autant de revenus qu’avant, le temps que je prenne en compétences et que je puisse vendre mes services.

Mon objectif était posé. J’aimais ça et en plus, certains clients commençaient déjà à me payer pour du conseil… Mais pour aller plus loin, il me fallait un plus gros bagage.

Le reste de mon année 2021 s’est donc concentrée sur cet apprentissage en particulier. Inutile de vous dire que j’ai parcouru un long chemin.

Dans cet article, je vous livre les meilleures ressources que j’ai utilisées pour atteindre ce but, et comment vous pourriez vous y prendre, vous aussi, pour vivre pleinement du SEO (que ce soit en tant que consultant ou en tant qu’éditeur de sites).

Information

Je n’ai jamais été attiré par l’affiliation (même si je m’y essaye), raison pour laquelle vous ne me verrez recommander aucune formation ou ressources dans ce domaine, car je n’en ai consommé aucune.

I/ La maitrise des trois piliers du SEO

La technique, le contenu et la popularité : la Sainte Trinité du référencement.

sei illustration des trois piliers du référencement

Il me fallait un socle solide sur chacun de ces piliers pour avoir une bonne vue d’ensemble du SEO et être complet en tant que consultant. 

En effet, comment prétendre pouvoir mener à bien un projet SEO de A à Z si l’un de ces sujets cardinaux n’est pas maîtrisé ?

J’avais les bases, je possédais déjà quelques résultats, mais je voulais aller plus loin, beaucoup plus loin.

J’ai pris conscience qu’il me fallait trouver les meilleures stratégies, les meilleures méthodes et les infos les plus pertinentes sur chacun de ces piliers. 

Et puisqu’investir n’était pas un problème, c’est tout naturellement ce que j’ai fait (souvenez-vous de mon pécule de sécurité).

Information

Toutes les formations payantes recommandées dans ce présent article ont personnellement été suivies et validées.

1- La technique

La technique concerne le site en lui-même : 

  • son architecture ; 
  • ses performances ; 
  • ses données structurées ; 
  • sa navigation ; 
  • sa crawlabilité… 

Bref, l’aspect purement technique du site. Pas son contenu, sa tech.

Parce que si, effectivement, il est possible d’avoir des résultats avec des sites bien “pourraves”, publier son contenu sur un site bien optimisé et qui facilite le travail de Google lors de ses visites, ça simplifie quand même pas mal la vie.

  1. Savoir optimiser WordPress, primordial pour un SEO

Nous autres, éditeurs de sites, travaillons généralement avec WordPress. Nous ne jurons que par lui, notamment pour sa puissance, sa flexibilité, ses possibilités et sa simplicité d’utilisation. C’est également le cas pour de nombreux clients (artisans, TPE, PME, etc.). Cependant, nativement, il est assez loin de faire le job en termes d’optimisation SEO.

C’est pourquoi, ayant parfaitement conscience de cet état de fait, moi, futur consultant SEO, je devais m’instruire sur les meilleures pratiques d’optis SEO sur WordPress.

C’est là que je suis tombé sur ce livre : Optimiser son référencement WordPress: Référencement naturel de Daniel Roch.

C’est un excellent ouvrage. Tellement bon même que je n’ai pas jugé utile de chercher d’autres ressources pour optimiser mes WP. Aujourd’hui et en toute modestie, je peux dire que certains de mes sites sont… vraiment exemplaires 😎.

  1. Savoir auditer la technique d’un site

Sincèrement, je pense que la capacité d’analyse est une qualité incontournable pour tout consultant SEO. En fait, c’est même carrément indispensable.

Et pour nous en convaincre, Drujok nous délivre une formation complète sur le sujet, dans son programme intitulé “Réussir son SEO”. En toute bonne foi, c’est tout simplement la meilleure formation que j’ai suivie pour monter en compétences SEO. C’est pour cette raison que vous allez en entendre parler plusieurs fois dans cet article, mais c’est bien sur la partie audit (tech, mais pas que) que je la trouve exceptionnelle.

Son coût, qui se monte à 597 €, est un investissement, c’est vrai, mais très largement justifié. C’est très rare d’avoir la chance de pouvoir accéder à de telles formations à ce prix et pour moi, ce fut une masterclass.

Attention toutefois !

Si vous débutez en référencement naturel, vous ne vous y retrouverez pas. Il faut au préalable avoir un petit bagage SEO. Auquel cas, vous ne sauriez pleinement tirer parti de celle-ci…

Si vous n’avez pas encore les moyens de vos ambitions, je peux vous recommander l’e-book L’Audit SEO, encore une fois écrit par Daniel Roch. Ce e-book est complet et vous fournit tout le nécessaire pour analyser un site de façon complète. Accessible pour une vingtaine d’euros, c’est un bon point d’entrée.

Je vous recommande également la lecture de mon article sur l’audit de contenu, qui a beaucoup plu : Réaliser un audit de contenu pour un maximum de résultats en SEO.

2- Le contenu

En ce qui concerne le contenu, je n’ai pas eu à suivre de formations dédiées. Les ressources que l’on trouve sur différents blogs, livres et vidéos YouTube suffisent amplement à mon sens.

Néanmoins, voici un e-book qui m’a beaucoup plu, même si ce n’est qu’un des sujets du livre : SEO – 7 Techniques pour Développer votre Référencement Naturel de Dimitri Carlet. Attention toutefois : je ne valide pas pour autant tout ce qu’il dit sur le SEO (notamment sur le netlinking), mais sur le contenu, je le rejoins à 100 %.

Le plus important est de comprendre l’intention utilisateur de chaque mot-clé ciblé et de ce qu’en attend Google. Pour le savoir, il “suffit” d’analyser les 10 premiers résultats de la SERP.

Avoir une approche d’optimisation sémantique me semble également pertinent. Peu de ressources sont disponibles sur le sujet, mais je peux néanmoins vous recommander de jeter un œil à la méthode de Rocchio et de BERT, qui sont des outils (ou algo) de traitement du langage, dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Ces deux éléments vous permettront d’avoir une bonne vision du fonctionnement des moteurs de recherche.

Quelques recherches sur Google suffiront pour vous éclairer et vous instruire sur ces sujets.

Une fois ces notions et concepts assimilés, il faut savoir briefer des rédacteurs, pour faire en sorte que le contenu de leurs articles soit bien optimisé d’un point de vue SEO. Voici un bel article sur le sujet : “Pourquoi et comment réaliser un brief pour son rédacteur web ?de Miss SEO Girl.

Afin d’aller plus vite dans vos process, je vous invite à vous créer un modèle de brief. Je partage le mien avec vous à la fin de cet article. Si vous avez déjà travaillé avec des rédacteurs, vous savez que créer de bons briefings est une tâche à la fois longue, fastidieuse et chronophage

3- La popularité

De nos jours, tout le monde le sait, pour tout projet SEO, le netlinking est pri-mor-dial ! Sur ce point et en ce qui me concerne, je partais avec d’excellentes bases, grâce à la formation de Jérôme Pasquelin : “Générer des revenus avec les noms de domaines expirés” (-10% avec le code adrienb10).

Vous y apprendrez beaucoup sur le netlinking, notamment grâce à des tactiques de PBN et à l’utilisation du potentiel des noms de domaines expirés. Dans cette formation, l’intervention de Fabien Radiquel m’a également beaucoup apporté et à l’époque (en 2020), elle avait d’ailleurs changé ma vision du netlinking.

En complément, je recommande le visionnage de cette vidéo, disponible gratuitement : Table ronde backlinks avec Stéphane Madaleno, David NinjaLinker, Mickaël Challet et Jacky Giang

Faire du lien, c’est cool. Mais encore faut-il que ceux-ci soient pertinents afin de maximiser vos résultats. Pour aller plus loin sur le sujet, j’ai beaucoup apprécié cet article (niveau avancé)  : “Utiliser la force induite et Gephi pour faire du bon linking”.

Selon moi, ces ressources sont amplement suffisantes pour permettre à tout un chacun d’être compétent en création de liens. Les campagnes de netlinking que j’ai eu l’occasion de mener me confortent dans cette idée.

Les noms de domaines

Dans la sphère du SEO, les noms de domaines sont incontournables. Au-delà des noms de domaines expirés, il me semble donc indispensable de comprendre comment ils fonctionnent.

Pour cela, une seule ressource à vous proposer, un seul livre, une seule personne : David Chelly et son livre Le rôle central des noms de domaines.

Appliquer, avoir des résultats, prouver, vendre

Se contenter d’avoir des connaissances en SEO ne suffit pas pour gagner sa vie de manière pérenne. Pour s’imposer dans le métier, il faut des résultats. Et pour y parvenir, il n’y a rien de tel que l’application de ce qu’on a appris, passer de la théorie à la pratique, en montant des sites.

Le but est simple : prouver que l’on est capable d’avoir des résultats.

Pour ce faire, j’ai commencé à monter et à mener plusieurs projets SEO : 

  • Deux sites pour des entreprises locales (pour lesquelles j’ai très peu facturé) ; 
  • Et deux sites à moi, qui ont pour ambition de devenir des références dans leur secteur. 

Bien sûr, si vous me suivez déjà depuis quelque temps, vous savez que c’est loin d’être mes deux seules activités, mais restons focalisés sur notre objectif : développer ses compétences SEO et faire de l’argent.

Selon moi, l’un des meilleurs moyens pour arriver à vendre ses services est la publication d’études de cas, concrètes et ciblées. C’est exactement ce que vous allez pouvoir constater d’ici quelque temps sur mon blog.

En effet, j’estime que, lorsque l’on vend un service à plusieurs milliers d’euros en promettant des résultats probants, tangibles et importants, c’est-à-dire rémunérateurs, il est plus que nécessaire de prouver son niveau de compétence d’une part et d’autre part, d’apporter la preuve que nous avons déjà obtenu des résultats similaires. 

On pourrait penser que ce n’est que du bon sens, et pourtant, combien y a-t-il de vendeurs de vent dans notre secteur ?

Pour moi, il y a une grande différence entre monter un site sur un expi qui a de la patate qui permet « facilement » de truster de jolies positions et mener un projet SEO client de A à Z. 

Le travail n’est pas le même et les enjeux sont également différents.

Ne brûlons pas les étapes, avançons à notre rythme, soyons honnêtes et… restons humbles.

La veille SEO et l’erreur à ne pas commettre

Faire de la veille est capital pour rester au fait des nouveautés du secteur ; et c’est d’autant plus important que le SEO ne cesse d’évoluer.

Pour cela, il y a pléthore de lives sur Twitter, YouTube et Twitch. Un lien utile pour s’y retrouver : Confs en ligne.

Ne tombez pas dans le piège de l’immobilisme

Veiller est important, vous en avez conscience. Par contre, attention à ne pas tomber dans la surconsommation de contenus. Vous risqueriez de passer plus de temps à visionner qu’à appliquer. Or, vous le savez, c’est le passage à l’action qui fait progresser.

Donc, oui, veillez, mais veillez judicieusement ! 😉 N’y passez pas trop de temps non plus. Le plus important est de produire.

II/ Ressources téléchargeables

Je vous ai présenté un petit paquet de liens, de livres et de formations dans le but de développer vos compétences SEO. C’est un peu le bazar et j’en ai conscience.

C’est pour cette raison que je vous invite à télécharger ce petit pack téléchargeable ci-dessous, que j’ai spécialement conçu pour vous, avec en prime, d’autres ressources dont je n’ai pas parlé :

III/ Devenir consultant SEO, étape par étape

J’ai élaboré un plan précis pour devenir consultant SEO (l’un de mes objectifs principaux) et je m’y suis tenu. Il ne conviendra peut-être pas à tout le monde, mais je pense pouvoir dire aujourd’hui qu’il est très efficace (notamment car je reçois déjà des demandes de nouveaux prospects, alors même que je ne propose pas encore publiquement mes services de consultant).

Libre à vous de vous en inspirer et de l’adapter à votre cas.

  1. Maîtriser la triade du SEO :
    • La technique
    • Le contenu
    • La popularité
  2. Mettre en pratique son apprentissage sur de vrais sites
    • Analyser ses résultats, s’adapter, en tirer des conclusions
  3. Obtenir des résultats tangibles
    • Autrement dit, avoir atteint des top 3 intéressants (à vous de définir ce qui est intéressant ou non selon la thématique dans laquelle vous travaillez, mais inutile de viser trop haut au début)
  4. Mener le projet SEO d’une vraie entreprise locale (cela comporte de nombreux avantages) sans rémunération ou presque :
    • Il est assez facile de convaincre une TPE de vous confier son SEO si vous lui proposez un tarif très bas (juste assez pour le contenu et l’achat de liens)
    • Vous pourrez facilement obtenir un ROI très intéressant pour l’entreprise qui, si vous faites bien le job, vous recommandera avec enthousiasme (ce qui est très important)
      1. Pour illustrer, l’un de mes clients a obtenu son retour sur investissement trois mois et demi après la mise en place du site et aujourd’hui, c’est full bénef, même s’il reste beaucoup à faire
        1. Pourquoi s’attaquer au marché local ? C’est simple : en règle générale, c’est un environnement plus accessible
    • Souvent, le SEO local est accessible (si on exclut le milieu du BTP). Même s’il m’est arrivé d’avoir des surprises, globalement, ce n’est pas difficile de percer la première page
  5. Une fois le succès atteint => publier des études de cas => packager une offre (j’en suis à cette étape)

Bien sûr, je ne vous donne là que les grandes étapes. En réalité, c’est un peu plus compliqué que ça, mais au moins, vous avez une vue globale de ce que j’ai fait pour atteindre mes objectifs.

Conseil

La logique de ce plan est applicable peu importe ce que vous souhaitez vendre en termes de prestation de services. Il suffit de l’adapter.

IV/ Le mot de la fin

Il existe d’innombrables chemins à emprunter pour vivre du SEO. La plus rapide selon moi est le service. En revanche, la moins casse-tête si vous avez des moyens financiers est l’édition de sites. En effet, le potentiel de « scalabilité » en tant qu’éditeur de sites est selon moi beaucoup plus important que le service, d’autant si vous travaillez seul.

Si vous avez du temps devant vous, rien ne vous empêche de coupler les deux. C’est ce que je fais. Néanmoins, pour l’heure, c’est encore la prestation de service qui me rapporte le plus.

Aujourd’hui j’ai une situation dont je jouis énormément et m’accorde beaucoup de bonheur (tout en sachant que j’ai encore beaucoup à faire).

Tout ça pour vous dire que, si je l’ai fait, vous pouvez le faire aussi.

Écrit par
Adrien Bur
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Sié | TonRedacteurWeb.com

Waouh!
Excellent article. Plein de valeur.
Merci Adrien pour les ressources.

Je viens de découvrir ton blog, et c’est top ce que tu fais.

Je l’ajoute à mes favoris.

Last edited 23 jours by Sié | TonRedacteurWeb.com

C’est moi !

Adrien Bur

Éditeur de sites et SEO en devenir. J'écris comme je parle. On est là.