fbpx

Devenir freelance informatique, développeur en freelance

Ceci est un article invité.

Dans cet article je vais vous expliquer comment être développeur en freelance, et en 90 jours.

L’informatique vous passionne mais vous ne voulez pas finir à la botte d’un patron avec des projets et des missions qui ne vous intéressent pas ?

Vous aimeriez être en télétravail ou même être digital nomade ?

Alors on va tout voir ensemble avec bcledia.

Dans l’idéal, c’est mieux si vous maîtrisez déjà certains langages de programmation, sinon, je vous expliquerai aussi comment vous former en autodidacte et quelles études faire pour avoir un diplôme reconnu (pour ceux qui veulent un diplôme).

Qui que vous soyez, si vous aspirez à devenir freelance IT, à être consultant en informatique et en tech, je vous explique tout dans cet article.

Devenir freelance info : Apprendre l’informatique en autodidacte

Alors je sais, peut-être que vous êtes déjà un pro dans un domaine précis de l’informatique, et si c’est le cas, passez directement à l’étape suivante.

J’écris cette partie si vous débutez et que vous cherchez à apprendre et à maitriser l’informatique.

L’informatique regroupe tellement de sous compétences différentes.

Pour réussir à devenir freelance info, vous devez absolument vous spécialiser dans un domaine, être un pro en langages de programmation web, en création d’appli, de site, en sécurité informatique

En fait vous pouvez être pro de ce que vous voulez, tant que ça reste dans l’informatique et que vous ciblez un domaine précis.

Peut-être que vous n’avez pas l’argent pour payer des formations et des écoles qui pourraient vous former sur le sujet.

Heureusement, sur internet il y a des très bons sites qui peuvent vous aider à travailler dans le secteur de l’informatique.

Si vous voulez apprendre à coder, que ce soit en CSS, Python, Javascript, PHP ou HTML, je vous conseille d’aller voir le très bon site d’openclassrooms.

C’est un site qui vous explique tout et c’est totalement gratuit pour certaines formations.

Pour l’avoir utilisé, c’est vraiment un site que je vous recommande.

Pour tous ceux qui veulent apprendre en autodidacte, c’est le premier site que vous devriez visiter pour maîtriser les langages de programmation.

Honnêtement, pour devenir freelance info, vous n’avez pas besoin de diplôme. Je sais que ça peut rassurer, mais ce n’est vraiment pas utile si vous vous formez correctement en autodidacte. Si vous voulez apprendre le seo je vous conseille de lire : cet article

Moi-même, j’ai appris le CSS grâce à des amis en autodidacte, et aujourd’hui je me débrouille presque aussi bien qu’un type qui aurait étudié ça pendant ses 5 ans d’études.

Pourtant, ça ne m’a pris que quelques mois.

Mais tout dépend de vous, le monde des freelances est un monde qui s’intéresse plus à la compétence qu’au diplôme.

Mais si vous préférez miser sur des études, alors on va aussi en parler.

Les formations pour maîtriser l’info avant de devenir freelance

Il y a des formations académiques qui peuvent vous aider à devenir consultant IT.

En fait, certaines écoles d’ingénieurs peuvent aussi faire le travail, mais je vais surtout vous parler des écoles de développement :

  • HETIC
  • L’école 42
  • Epita
  • Epitech

Honnêtement, c’est une très bonne école qui peut vous apprendre beaucoup de choses dans le domaine.

Sinon, à HETIC, vous pourrez apprendre plein de choses.

Ces 4 écoles sont les meilleures si vous ne voulez pas tomber dans le monde du salariat, et vous lancer en consultant informatique, ou tout simplement devenir freelance info après votre diplôme.

Parce qu’elles vous enseignent toutes l’esprit “startup” et vous donnent l’ambition de vous lancer à votre compte.

Sentez-vous très libre, je vous ai donné 2 moyens de vous former, que ce soit pour maîtriser le cloud computing, la gestion des serveurs web, la création de sites internet, apprendre à coder, maîtriser le développement d’applications web ou la sécurité des données, vous pouvez tout apprendre grâce à ces 2 choix :

  • Les cours en ligne
  • Ou les formations diplômantes

Si vous partez de zéro, formez-vous. Sinon, passez à la partie suivante.

Devenir freelance : Vous connaissez l’informatique, mais vous n’êtes pas encore freelance

Vous êtes ici parce que vous maîtrisez déjà certaines technologies du web.

On ne devient pas freelance info, si on n’a pas déjà des compétences dans le milieu, des compétences en langage et en seo sont vraiment un plus ! 

Ce qu’il vous faut maintenant, c’est avoir un statut juridique de travailleur indépendant. Pour encaisser l’argent de vos clients et facturer vos prestations, vous devez absolument vous déclarer.

Et pour le faire, il y a pas mal de statuts différents.

Je conseille très souvent de commencer par une auto entreprise.

Et quand vous dépasserez le seuil des 70 000€ à l’année, vous prendrez un comptable pour changer de statut. Mais commencez en devenant auto entrepreneur.

Création de son auto entreprise pour devenir freelance info

La chose la plus simple que vous pouvez faire, c’est créer une auto entreprise. L’auto entreprise c’est le statut le plus simple à obtenir, le plus flexible et le plus accessible.

Comment on fait pour l’obtenir ?

En fait, pour tous les statuts vous pourrez faire la même chose, allez à la chambre des commerces la plus proche et hop, expliquez-leur que vous voulez créer votre boîte.

Ils vous expliqueront tous dans les détails.

Sinon, contactez votre banquier ou passez par une néo-banque. La néo-banque que je vous conseille d’utiliser, c’est Shine.

Tout se fait directement sur l’application bancaire.

Elle vous permet d’avoir un compte pro dédié à votre entreprise, de créer vos factures en quelques clics, et de les envoyer à vos clients aussi rapidement.

Honnêtement, pour le statut d’auto entrepreneur, le plus simple c’est vraiment de passer par une banque en ligne. Il y en a d’autres comme N26, Boursorama pro…

L’avantage du statut,c’est qu’il est totalement gratuit et que la cessation de votre activité indépendante est elle aussi gratuite.

Un dev, entrain de faire du blé

Par contre, vous n’avez pas les droits de chômage ou de retraite, et vos biens ne sont pas protégés.

Mais c’est tout à fait possible d’accéder à ces droits, il faut simplement faire des petites démarches supplémentaires.

Rien de bien compliqué de se mettre à son compte.

Après, c’est complètement inutile si vous n’avez pas l’intention de contracter un emprunt.

Honnêtement, quand on se lance en freelance, ça ne sert absolument à rien puisqu’on ne s’endette pas.

Pour payer vos cotisations, il faudra vous rendre sur le site de l’URSSAF, créer un compte et régler ça en ligne. C’est vraiment facile là aussi, tout est fait pour simplifier votre activité

Se lancer dans l’informatique en freelance, avec le portage salarial ?

On arrive à la deuxième façon de lancer votre activité en tant que travailleur indépendant.

Honnêtement, si vous travaillez dans l’informatique, que vous êtes consultant ou développeur, c’est vraiment quelque chose que je vous déconseille.

En fait c’est tout simplement le fait de se mettre sous la tutelle d’une entreprise.

À chaque fois que vous avez un contrat, les factures sont au nom de l’entreprise.

C’est elle qui encaisse l’argent et qui s’occupe de vos démarches administratives.

Ensuite, elle prend des commissions et se paie (entre 5 et 15% de votre CA) et vous donne le reste sous forme de fiche de paie.

Si vous êtes freelance info, ce statut n’est pas avantageux pour vous.

Vous gagnerez largement assez d’argent pour payer un comptable qui s’occupera de ça pour vous.

Le portage salarial c’est bien pour les petites activités et les travailleurs indépendants qui ne comptent pas vraiment gérer une entreprise comme un patron.

Ne faites pas ça.

Il y a des avantages comme le fait d’être admissible aux droits du chômage et à la retraite parce qu’aux yeux de la loi vous êtes considéré comme un employé.

Mais la société de portage prendra une commission sur votre chiffre d’affaires.

C’est un statut plus sécurisant au premier abord, mais sur le long terme il est loin d’être viable pour vous.

Donc on va voir les autres statuts qui sont plus avantageux.

Je le balance juste comme ça mais n’en faites rien, si vous voulez passer par une société de portage, tournez-vous vers ITG.

Avoir un EIRL

Un EIRL est aussi appelé une entreprise individuelle à responsabilité limitée.

À quoi ça sert et comment ça marche ?

On va voir ça.

Avec un EIRL, vous devez faire une estimation de vos biens, via une déclaration de patrimoine qui servira à les protéger.

En cas de grosses erreur de votre part, de grosse affaire judiciaire, on ne pourra saisir que les biens relevés lors de cette déclaration (ceux étant définis comme utiles au fonctionnement de votre entreprise)

L’EIRL est un statut qui crée une activité économique à votre nom propre.

Donc pas d’obligations comme avec l’EURL dans laquelle on crée une personne morale parce que l’EURL est une société.

La micro entreprise a un plafond à 70 000€ annuel en prestations de service, mais l’EIRL a le gros avantage de ne pas avoir de plafond.

Avant on pouvait toucher à vos biens personnels en cas d’endettement, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, votre patrimoine professionnel peut être de zéro grâce à la loi pacte.

C’est redevenu un statut très intéressant pour les entrepreneurs individuels.

Vous n’avez pas à créer de statut, le fonctionnement administratif est relativement simple par rapport à celui d’une société. 

Vous cotiserez à la sécurité sociale des indépendant (RSI). Il y a peu de cotisations mais la protection est faible, donc en fonction de votre situation, voyez si vous optez pour une assurance complémentaire.

Devenir freelance info avec une EURL

Une EURL est une SARL unipersonnelle (société à responsabilité limitée).

En fait, il n’y a presque aucune différence entre la SARL et l’EURL.

En quoi ça consiste ?

C’est une entreprise constituée d’un associé unique, d’une personne morale… Et qui dit, une personne morale, dit obligations qui vont avec.

Voilà quelques obligations qui rentrent dans la création de ce statut :

  • Avoir un compte de société
  • Création d’une personne morale autonome
  • Organisation une assemblée générale chaque année
  • Rédiger des statuts spécifiques

Vous pouvez estimer vos biens utiles à la boîte, et les compter dans le capital de votre entreprise.

Le montant est totalement libre, l’autre avantage c’est que votre patrimoine personnel est séparé de votre patrimoine professionnel, ce qui vous sécurise bien.

L’EURL est très sécurisée à ce niveau.

On ne pourra jamais s’attaquer à vos biens personnels.

L’EURL est un statut très souple qui vous permet aussi d’intégrer des associés dans le futur, et leur céder des parts de votre entreprise.

C’est un statut qui vous permet vraiment d’avancer sur le long terme.

L’inconvénient c’est que vous n’êtes pas sur un statut salarial, donc la retraite et le chômage ne sont pas pris en compte mais ça peut se régler avec toutes les assurances qui existent pour.

Vous avez le droit au RSI, mais c’est souvent insuffisant, prévoyez une sécurité de santé.

Créer sa SASU pour obtenir le statut ?

Une SASU vous vous demandez ce que ça veut dire ? C’est juste une société par actions simplifiées unipersonnelles.

Je vous voit déjà perdu dans le tas de tous les statuts juridiques différents et c’est normal. Je n’y comprenais rien quand je me suis lancé moi aussi.

Donc je vais juste vous dresser une petite carte de la SASU pour que ce soit clair dans votre esprit :

  • Vous êtes affilié au RSI
  • Vous vous payez comme “salarié” de votre entreprise
  • Vos dividendes ne subissent pas les cotisations sociales
  • Vous avez une bonne protection de vos biens personnels
  • La mise en place est assez complexe et coûteuse, comme la cessation de l’activité d’ailleurs

Pour moi c’est un statut qui manque très largement de souplesse. Laissez-le de côté pour vous lancer, ne cherchez pas à vous compliquer la vie.

Trouver des missions de freelance info

Maintenant, vous savez comment vous former en informatique pour travailler dans le domaine.

Je vous ai aussi appris à choisir le meilleur statut pour votre activité.

Si vous trouvez ça compliqué, faites comme tout le monde et commencez par une auto entreprise c’est vraiment le statut le plus simple et le plus flexible.

Il n’y a pas mieux.

Et si vous dépassez le seuil des 70 000€ à l’année, prenez un comptable pour qu’il vous aide dans la création de votre nouveau statut.

Bref, maintenant que vous avez les rudiments, je dois vous expliquer comment trouver vos clients.

En fait, il y a plein de pauvres types qui vont vous expliquer qu’ils sont indépendants mais ils n’ont pas de clients.

C’est un peu contradictoire vous ne trouvez pas ?

Donc on va voir ensemble où trouver vos clients avec 2 techniques qui suffiront pour vous lancer.

Les sites de freelances spécialisés dans l’informatique

Le premier endroit où vous pouvez trouver des clients qui ont besoin de vos services de freelance info, c’est sur les sites dédiés.

En ligne il y a plein de sites spécialisés pour les freelances IT.

Ils vous aideront à trouver vos premiers contrats très rapidement. Il suffit de vous créer un compte, de mettre en avant vos compétences et d’attendre que des clients fassent des appels d’offres intéressants.

Voilà les 5 meilleurs site de freelances spécialisés pour les génies du monde de l’informatique.

  • Le Hibou (la meilleure alternative aux SSII traditionnelles et aux ESN. SSII : société de service et d’ingénierie informatique). J’ai parlé au dirigeant, et c’est vraiment quelqu’un qui tient à cœur d’avoir une plateforme professionnelle qui arrange au mieux les développeurs, consultants IT … Vous devez commencer par là
  • SkillValue : un site spécialisé pour les tech, excellente plateforme de freelance là aussi
  • Humaniance : un site qui regroupe principalement les travailleurs indépendants dans le domaine de l’UX design et de la programmation
  • Freelancerepublik : Très bon site de freelance spécialisé pour les Tech là encore, si vous avez des compétences en développement, vous devez créer un compte sur ce site
  • Gun.io : Certains de leurs développeurs ont même travaillé avec Tesla, c’est pour vous dire à quel point ils sont réputés dans le milieu
  • Silkhom freelance se regroupe surtout des développeurs, des freelances qui sont dans le robotisme, le développement d’application, le web mobile et le big data. SI vous êtes bon dans le domaine, essayez d’aller voir

Linkedin et le portfolio

LinkedIn c’est un réseau social de professionnel. Il a 2 fonctions qui peuvent vous êtes très utile.

  • Comme c’est un réseau social, il doit vous servir à construire votre propre réseau professionnel. Utilisez-le pour faire du networking
  • Qui dit réseau social de professionnel, dit aussi échanges de compétences, offre et demande.

Et c’est ce deuxième point qui va nous intéresser.

Dans le menu du réseau social, il y a un onglet qui s’appelle “emploi”.

Cliquez dessus puis tapez “freelance info” dans la barre de recherche.

Et là, s’afficheront toutes les entreprises qui ont besoin d’un freelance en informatique et qui ont fait un appel d’offre pour en trouver un.

Il ne vous reste plus qu’à les contacter pour décrocher le contrat. C’est aussi simple que ça.

En plus d’utiliser LinkedIn, je vous conseille de vous créer un portfolio professionnel pour montrer votre professionnalisme à votre réseau et pour vous détacher petit à petit des sites de freelance.

Fixer ses tarifs de freelance info

Il y a plusieurs choix possibles et c’est pour ça que je vais vous conseiller de mon mieux.

Ce que vous devez commencer par faire, c’est fixer un taux horaire ou un taux journalier minimum. Pour combien, pour quelle somme est-ce que vous êtes prêt à travailler ?

À combien facturez-vous votre journée de travail ? Quels sont vos honoraires ?

Vous ne savez pas quelle fourchette de prix définir ?

Alors je vais vous donner le TJM (taux journalier moyen) d’un freelance informatique, il est de 275€ à plus de 800€ !

Si vous choisissez un taux journalier de 500€ c’est complètement accessible et des dizaines de milliers de clients sont prêts à vous payer ce prix-là.

Si vous en doutez, allez voir sur le site Upwork à quel prix les freelances info vendent leur prestations, vous serez joyeusement étonné de voir qu’ils sont à chaque fois élevés.

Je crois qu’en freelance, c’est dans le domaine informatique que les journées se monétisent le plus cher.

Vous vous imaginez en travailleur indépendant, gagner 700€ par jour ? Vous vous voyez gagner un Smic tous les 2 jours ? c’est juste énorme.

Bien sûr vous avez des charges et des frais professionnels, mais ils ne représentent rien par rapport au chiffre d’affaires que vous pouvez faire rentrer dans votre entreprise.

Le plan précis pour être freelance info en 90 jours

On arrive enfin au plan 90 jours pour être freelance info.

Que ce soit pour être consultant en système d’informations, analyste, intégrateur web, développer en front-end, faire des missions de conseils… on s’en fout, c’est le même plan

  • Vous devez focaliser vos 30 premiers jours sur la création d’une offre précise et la recherche du marché que vous voulez cibler
  • Focalisez les 30 jours suivant vers de la prospection massive, contactez les entreprises sur LinkedIn, inscrivez-vous sur les plateformes de freelances et allez prospecter dans votre réseau. Pendant ces 30 jours, contactez 30 clients par jour. À la fin du mois vous en aurez contacté 900.
  • Les 30 derniers jours, vous aurez tellement de contrats qu’il faudra les trier et prendre uniquement ceux qui vous intéressent.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments